Strasbourg

Strasbourg, la capitale européenne

Après 3-4 gros voyages en solitaire pendant plus de 6 mois, j’ai vraiment eu besoin de retrouver un petit peu mes proches, du coup j’ai décidé de déposer mes bagages dans la Capitale Européenne pour passer leur dire bonjour.
Belle, authentique, au poids historique omniprésent et au panorama enchanteur, la ville de Strasbourg mérite bien que je m’y attarde un petit peu avant de repartir à l’autre bout du monde.

Disputée à plusieurs reprises par la France et par l’Allemagne dans son passé, j’pense qu’il est intéressant de rappeler, qu’aujourd’hui Strasbourg est bien une ville française. Située dans le département du bas-Rhin, elle est principalement connue pour sa Grande Ile, son cœur historique, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Délimité d’un côté par la rivière de l’Ill et de l’autre par le canal du Faux-Rempart, ce noyau abrite la deuxième cathédrale la plus visiter de France, Notre-Dame de Strasbourg.

Deuxième cathédrale de France

Chef-d’oeuvre de l’art gothique, dont les premières pierres datent d’il y a plus de 1000 ans, cette cathédrale fut pendant plusieurs année l’édifice le plus élevé de la planète, surplombant la plaine d’Alsace du haut de ses 142 mètres.

Notre-Dame de Strasbourg

« Prodige du gigantesque et du reliquat » selon Victor Hugo, cette cathédrale possède bien des tours de force et des mystères.

L’un des plus connus étant celui du rayon vert. Deux fois par an, pour chaque équinoxe, les rayons du soleil vont venir traverser le pied de verre d’une représentation de Judas et se reflétaient pile au-dessus de la tête d’une statue du Christ. Un mystère qui alimente aujourd’hui encore les croyances ésotériques.

L'incontournable marché de noël

Fin novembre, la cathédrale accueille à son pied le plus beaux marché de noël d’Europe rien que ça. Une dizaine de villages qui totalisent près de 300 chalets charriant avec eux les odeurs de vins chaud, de pin d’épice et de sapin. L’occasion si vous passez par ici de vous laisser tenter par les « bredele », ces savoureux petits gâteaux traditionnels en forme d’étoile, de lune ou de cœur.

D’ailleurs, pour l’événement, un gigantesque sapin de près de 30 mètres de haut est mis sur pied. Symbole de la magie de noël, il est installé Place Kleber et sa parure est renouvelée chaque année pour émerveiller petits et grands.

La place Kleber

Appelée successivement « place des va-nu-pieds », « place des Cordeliers » puis « place d’arme » ; elle doit aujourd’hui son nom au général strasbourgeois Jean-Baptiste Kleber. D’antan cœur de l’ancien réseaux de tramway, puis grand parking de surface, la place Kleber est devenue au fil des années une zone piétonne entourée de magasins et de bars. Galeries Lafayette, cinéma, Fnac, Apple, Mc donald, Starbuck, bref, c’est un peu l’endroit où aller quand on envie de se faire plaisir et de dépenser un peu d’argent.

Sur le côté nord de la place on retrouve L’aubette. Un vieux bâtiment militaire du 18e siècle où s’effectuait la relève de la garde à l’aube, d’où son nom l’aubette. Elle accueille désormais différentes boutiques, d’ailleurs si vous avez l’occasion d’y passer je vous conseille les smoothies de “Vert ici” c’est juste de la tuerie.

Et si malgré tout ça il n’y pas assez de boutiques à votre gout, à l’extérieur de la Grand Ile de Strasbourg, à quelques minutes en tram, vous pouvez retrouver deux grands centres commerciaux : les Halles situés au nord, et le Rivétoile plus au sud.

Une ville chargée d'histoire

Saviez-vous que c’est ici à Strasbourg, sur la place Broglie, à 500 mètres de la place Kleber et de son sapin de noël, que la marseillaise, ce chant de guerre connu de tous a été écrit et chanté pour la 1ere fois par Rouget de Lisle en 1792 ?

Egalement, c’est devant l’hôtel de ville de cette même place que le 7 avril 1947 le Général de Gaulle en personne a prononcé l’un des discours fondateurs de la République.

Et si vous aimez les vieux monuments, 500 mètres plus loin encore, en passant devant le majestueux opéra de Strasbourg, vous tomberez sur une autre place riche en histoire. Alors oui je sais il y a beaucoup de laces à Strasbourg, mais le Point de jonction entre la cité historique et la nouvelle ville vaut vraiment le détour.

La place de la République est entourée par ses 5 prestigieux édifices dont le Palais du Rhin où était placé l’Etat major du régime Nazi durant l’occupation. D’ailleurs à cette époque la place s’appelée la place de L’empereur. 

Et aller, histoire de rester dans la joie et la bonne humeur, en son centre se dresse un Monument aux morts représentant une mère tenant ses deux enfants mourant, traduisant la douleur causée par les pertes de la guerre. 

Bon aller, y’en a assez avec les cours d’histoire, c’est le moment de prendre le tram E direction Wacken jusqu’à l’arrêt “Parlement Européen”, pour faire un peu de politique. Pas de panique, ça va être bref, je veux juste vous faire comprendre pourquoi Strasbourg s’appelle la capitale européenne.

Je vous présente le bâtiment Louise-Weiss, siège du parlement. 72m de haut, 220 000m² de surface, 13 000m² de vitre, 94m de diamètre, bref largement de quoi accueillir tous les députés n’est-ce pas ?

Parlement européen

De quoi s'éclater dans le coin ?

Mais vérité si vous suggère de venir ici c’est surtout pour le parc des exposition et ses 1900 événements à l’année comme la foire européenne ! Mais perso l’événement que j’attends chaque année et que je préfère c’est ça la fête foraine.

Oui je sais j’suis resté un grand enfant mais j’adore ça. La foire Saint-Jean s’installe chaque année entre juin et juillet au Wacken. Churros, crêpes, attractions et manèges à sensation, c’est l’événement incontournable du début d’été à faire entre amis ou en famille.

Tiens d’ailleurs en parlant de manèges, vous savez ce qui est cool également quand on est à Strasbourg ? Bah c’est que la ville est à même pas une heure d’Europapark, et si vous ne connaissez pas Europoapark, vous devez assurément y faire un tour.

La Petite France

Je viens de penser que j’ai oublié de vous parler du quartier le plus pittoresque situé au niveau de la cathédrale.

Le quartier de la La Petite France, au charme bucolique, avec ses maisons à colombages, dont certaines datent encore du Moyen-Age, ses canaux enjambés par de vieux pont et ses vestiges des anciens remparts, en font sans aucun doute une étape incontournable.A l’époque c’était le haut lieu des tanneurs, pêcheurs et meuniers, mais aujourd’hui c’est devenu l’épicentre de la gastronomie strasbourgeoise.

Alors que ça soit seulement pour flâner sur les chemins pavés menant au pont tournant ou au barrage Vauban ou simplement pour découvrir les spécialités alsaciennes au restaurant La corde à Linge, je vous conseille fortement de venir faire un tour dans ce quartier si vous en avez l’occasion.

Quartier de la Petite France

En résumé

Bon cet article touche à sa fin. Il reste énormément de choses dont je n’ai pas parlé comme le Palais Rohen, le musée d’art moderne, l’ancienne douane, la Maison Kammerzelle. Je n’ai pas non plus parlé des nombreux bars qui animent Strasbourg la nuit, ni même des différents espaces vert qui sont dissémines un peu partout dans la ville, mais ça sera l’occasion pour vous de venir découvrir ces différents endroits.

En résumé, que ce soit simplement pour manger une glace et profiter de la nature en se promenant à l’Orangerie, se cultiver au jardin botanique en apprenant le nom des plantes, faire la fête dans un des nombreux bars dansants de la ville, ou s’éclater lors des différents événements organisés comme le NL Contest, Strasbourg est une ville aux multiples facettes qui saura charmer les plus exigeants d’entre vous.