Travailler et voyager en même temps

Travailler et voyager en même temps

Le mode de voyage privilégié par de nombreux baroudeurs consiste généralement à accumuler des économies en travaillant pendant une certaine période, puis à utiliser ce capital pour voyager jusqu’à son épuisement.

Cependant, il est tout à fait réalisable de voyager tout en continuant de travailler. De nombreux backpackers adoptent cette méthode, offrant ainsi une source d’inspiration pour ceux qui souhaitent emprunter une voie similaire.

Le Programme Vacances-Travail

Le Programme Vacances-Travail (PVT) ouvre la porte aux amateurs d’aventure de s’immerger dans la culture d’un pays étranger tout en bénéficiant de la possibilité de travailler sur place, grâce à un visa vacances-travail spécialement conçu à cet effet.

La sélection des destinations disponibles varie en fonction de la nationalité du voyageur, avec des accords spécifiques négociés par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, permettant une exploration professionnelle et personnelle à travers le monde.

Listes des pays en fonction de votre nationalité

Les françaisArgentine, Australie, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, japon, Nouvelle-Zélande, Hong-Kong, Russie, Uruguay, Mexique, Taïwan, Brésil

Les belges : Australie, Canada, Corée du Sud, Nouvelle-Zélande, Taïwan

Les canadiensAllemagne, Australie, Autriche, Belgique, Chili, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grèce, Hong-Kong, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-bas, Pologne, République Tchèques, Royaume-Unis, Slovaquie, Suède, Taïwan

Pour être éligible

Il est assez facile d’obtenir un PVT car les critères de sélection sont peu nombreux :

→ Il faut avoir entre 18 et 30 ans au moment de la demande du PVT. L’Argentine et l’Australie sont accessible jusqu’à 35 ans pour certaines nationalités.

→ Avoir un Passeport valide.

→ Avoir des économies de côté. Une preuve peut être demandée.

→ Avoir des économies de côté. Une preuve peut être demandée.

→ Il faut attester de son état de santé en fonction du pays choisie.

→ Il faut déclarer ses antécédents avec la justice.

→ Il faut souscrire à une assurance PVT.

S'inscrire à une demande de PVT

Pour participer au Programme Vacances-Travail, il est nécessaire de s’inscrire via le site officiel dédié au pays choisi pour votre séjour de travail.

Il est important de garder à l’esprit que les possibilités de travail peuvent varier en fonction de votre pays de résidence actuel. Assurez-vous donc de consulter préalablement la liste des destinations accessibles pour votre PVT, mentionnée précédemment, afin de déterminer les pays où vous êtes éligible à travailler.

 
 

Argentine : efran.mrecic.gov.ar

Australie : homeaffairs.gov.au

Brésil : cgparis.itamaraty.gov.br

Canada : canada.ca

Chili : cgparis.cl

Colombie : paris.consulado.goc.co

Corée du Sud : overseas.mofa.go.kr

Hong-Kong : immd.gov.hk

Japon : emb-japan.go.jp

Mexique : consulmex.sre.gob.mx

Nouvelle-Zélande : immigration.govt.nz

Russie : ambassade-de-russie.fr

Taïwan : roc-taiwan.org

Uruguay : Il n’y a pas de page d’inscription. Il vous faut contacter les autorités uruguayennes à Paris : cdparis@mrree.gub.uy

Pour en savoir plus sur le PVT, je vous invite à aller sur le site des PVtistes.

Le VIE

Le VIE (Volontariat International en Entreprise) est un contrat de travail de 6 à 24 mois réservé aux Français entre 18 et 28 ans qui permet d’exercer une mission professionnelle dans une entreprise française qui possède une filiale à l’étranger.

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour postuler à un Volontariat International en Entreprise (VIE). En théorie, toute personne âgée d’au moins 18 ans est éligible. Toutefois, il est important de noter que dans la pratique, la majorité des offres de VIE ciblent des candidats ayant un niveau d’études allant de bac+2 à bac+5.

Bien que l’expérience professionnelle ne soit pas une condition sine qua non, disposer des compétences nécessaires est crucial, car le VIE constitue un véritable contrat de travail auprès d’une entreprise. Les candidats doivent donc être prêts à apporter leur savoir-faire et leur expertise dans le cadre de leur mission à l’étranger.

L’inscription s’effectue sur le site du service public. Sachez qu’il vous faudra au préalable préparer un CV.

Si vous désirez plus d’informations, c’est sur ce même site que vous les trouverez.

Idées de boulot d'appoint

Travailler dans un bar

Par emploi d’appoint, il est fait référence aux jobs qui demandent peu ou pas d’expérience préalable. Ces opportunités sont accessibles à une large palette d’individus et sont disponibles presque partout dans le monde.

Il existe un site qui référence des jobs en fonctions des pays. Plutôt utile lorsqu’on l’on prépare un voyage.

Vous pouvez aussi regarder sur workaway.info. Cependant, cette solution est normalement assimilée à du volontariat, donc non rémunérée, néanmoins, il est possible de trouver certaines offres salariées de temps à autre.

Travailler dans un bar

Barman

Pour exercer le métier de barman à l’étranger, une petite expérience préalable dans le domaine est généralement requise. Il est possible d’acquérir cette expérience en France, ce qui s’avère utile pour ceux qui aspirent à économiser ou à se préparer pour des opportunités à l’international. Il n’est évidement pas nécessaire de connaitre  l’ensemble des cocktails de la planète, l’essentiel réside dans la capacité à s’adapter aux préférences locales.

Serveur

Accessible à tous, ce job ne nécessite pas de compétences particulières. Prendre les commandes, servir les clients seront à peu de chose près vos missions. L’avantage c’est qu’au delà de la paie, vous aurez en bonus des pourboires.

Travailler dans un restaurant

Cuisinier

Il est évident qu’une connaissance de base en cuisine est nécessaire pour ce poste. Cependant, il n’est nullement requis d’avoir le niveau d’un chef étoilé. Une expérience modeste peut suffire pour postuler, par exemple, dans un petit restaurant situé dans une rue de Bangkok.

Serveur

Ce travail est légèrement plus exigeant que celui de serveur dans un bar car il requiert une attention plus soutenue. Cependant, il reste accessible à tous. Tout comme dans les bars, vous aurez l’opportunité de recevoir des pourboires en contrepartie de votre service.

Runner

Ce poste est généralement destiné aux restaurants qui accueillent une clientèle continue, en service non-stop. L’objectif principal est de servir les plats, de débarrasser les tables et de les redresser pour les prochains clients.

Plongeur

Comme vous l’avez deviné, la principale tâche consiste à effectuer la vaisselle.

Travailler dans un hôtel

Réceptionniste

Pour ce poste, il est essentiel de maîtriser au minimum la langue du pays et l’anglais à fortiori.

Portier

La principale responsabilité de ce poste est d’ouvrir et de maintenir la porte pour les clients de l’hôtel, et parfois de les assister avec leurs bagages jusqu’à leur chambre. Il n’est pas nécessaire de parler la langue locale, et de temps à autre, vous pourrez même recevoir un pourboire inattendu.

Voiturier

Rien de sorcier ici, votre tâche consistera simplement à garer et à ramener les voitures des clients.

Agent de propreté

Dans ce rôle, vous serez chargé de nettoyer les espaces communs ou de veiller à la propreté des chambres pour les clients suivants.

Travailler dans une auberge

Agent de propreté

De la même manière que pour l’hôtel, vous serez chargé de faire le ménage des espaces communs. Cela peut concerner l’auberge dans laquelle vous résidez en échange des nuits gratuites ou d’un petit revenu par exemple.

Réceptionniste

Contrairement aux hôtels, il n’est généralement pas nécessaire de parler la langue du pays (bien que cela puisse être un avantage). En revanche, l’anglais est indiscutablement indispensable pour ce travail, où les baroudeurs viennent des quatre coins du monde.

Travailler sur un bateau de croisière

Steward

Le poste le plus courant sur les bateaux de croisière consiste à s’occuper des cabines et des espaces communs, en veillant à ce que tout soit correctement organisé. Cependant, certaines conditions préalables sont requises. Vous devrez parler anglais et détenir un certificat STCW 95 (Standards of Training, Certification, and Watchkeeping), qui couvre les règles de sécurité à bord d’un navire.

Les jobs disponibles sur un yacht ou sur un bateau de croisière ne se limitent pas à Steward. Vous pouvez être serveur, barman, cuisinier, musicien, animateurs…

Travail agricole

En fonction du pays et des saisons, vous avez la possibilité de proposer vos services pour diverses activités telles que la récolte des fruits et légumes, le travail dans les champs, les vendanges, le soin du bétail, etc..

Guide touristique

C’est idéal si vous êtes passionné par un lieu spécifique ou un certain style d’art/architecture. Vous avez même la possibilité de créer vos propres visites guidées pour les vendre aux touristes.

Traducteur

Les opportunités dans ce domaine sont nombreuses, surtout pour ceux qui sont doués en langues, dans les endroits très fréquentés par les touristes. Que ce soit pour des visites guidées, des treks, des walking-tours, il y a sans aucun doute des possibilités d’emploi pour agir en tant qu’intermédiaire entre les guides et les touristes.

Enseigner une langue

Pour ce type de travail, votre langue maternelle comme le français et la langue du pays (ou l’anglais) seront suffisantes ! Bien sûr, plus vous en maîtrisez, plus cela sera facile. J’ai déjà rencontré un Français qui donnait des cours à distance à des étrangers désireux de progresser en français.

Vous pouvez également choisir une école de français à l’étranger ou une alliance française pour enseigner (et cela, même sans diplôme de professeur !). J’ai observé cette pratique à plusieurs reprises au cours de mes voyages.

Travailler au pair

Ce travail est souvent choisi par des jeunes femmes, mais il est tout à fait possible pour un homme de le faire également. L’idée est de rejoindre la famille d’accueil d’un pays étranger pour s’occuper des enfants. En échange, vous serez nourri, logé, blanchi et rémunéré. Il est nécessaire de passer par une agence pour trouver une famille d’accueil. Vous devrez remplir un dossier et passer un entretien pour être sélectionné.

Métier en fonction de vos compétences

Voici une liste de quelques idées de métiers que vous pouvez exercer un peu partout dans le monde, en fonction des compétences que vous possédez.

Prof de plongée comme métier à exercer à l'étranger
Professeur de plongée
Prof de surf comme métier à exercer à l'étranger
Professeur de surf
Prof de yoga comme métier à exercer à l'étranger
Professeur de yoga
Prof de danse comme métier à exercer à l'étranger
Professeur de danse
L'art de rue comme métier à exercer à l'étranger
Art de rue
Musicien comme métier à exercer à l'étranger
Musicien
Photographe/vidéaste comme métier à exercer à l'étranger
Photographe/vidéaste

Il est vrai que la liste des possibilités de travail à l’étranger est pratiquement infinie. Une introspection sur vos compétences peut vous aider à découvrir des opportunités insoupçonnées dans des domaines variés.

Avec un peu de détermination, il est souvent possible de trouver un emploi ou de monétiser ses compétences, que ce soit en freelance ou en travaillant pour une entreprise locale ou internationale.

Prenons l’exemple du métier de photographe/vidéaste. Dans ce cas, ce sont rarement les entreprises qui viennent spontanément à vous, mais plutôt l’inverse. Il est nécessaire de démarcher activement les clients potentiels, en mettant en avant la qualité de votre travail et en montrant comment cela peut leur être bénéfique.

En faisant preuve de persuasion et en démontrant la valeur ajoutée de vos compétences, il est possible de trouver des opportunités lucratives et gratifiantes à l’étranger.

Nomade digital

Le travail en ligne ouvre les portes du monde entier aux nomades digitaux, leur permettant de concilier voyages et activité professionnelle depuis leur ordinateur.

Bien que nombreux de ces métiers exigent des compétences spécifiques ou un investissement conséquent en temps avant de générer des revenus significatifs, un grand nombre de personnes en tirent déjà leur subsistance. Alors, pourquoi pas vous ?

Voici une brève liste de métiers adaptés aux nomades digitaux. Si vous êtes déjà formé dans l’un de ces domaines, il ne vous reste plus qu’à saisir l’opportunité !

Rédacteur web
Traducteur
Web designer
Développeur web
Développeur applications mobiles
Blogueur pro
Community manager
Copywiter
Influenceur

Création d'une boutique en ligne

Pour beaucoup, la gestion d’une boutique en ligne est devenue une source de revenus viable, offrant une flexibilité pour travailler tout en explorant le monde.

Le dropshipping est une approche populaire dans ce domaine : il s’agit d’acheter des produits à un prix donné pour les revendre à un prix supérieur sur votre propre site web. Des ressources abondantes en ligne fournissent des conseils et des tutoriels pour se lancer dans cette aventure.

Toutefois, le véritable défi réside dans la promotion et le développement de votre boutique pour attirer les clients. Des plateformes comme Shopify rendent la création de boutiques en ligne accessible à tous

Créer quelque chose pour le vendre

Une stratégie adoptée par de nombreux backpackers que j’ai croisés consistait à cuisiner de petites gourmandises (pains au chocolat, croissants, crêpes…) ou à fabriquer des bijoux pour les vendre ensuite dans la rue

Vous seriez étonné, mais cela fonctionne  ! Particulièrement dans le domaine de la cuisine. Si vous êtes capable de concocter des mets spéciaux de France, vous saurez ravir aussi bien les locaux que les touristes, qui se révéleront être de bons clients !

Si vous avez d’autres astuces pour gagner de l’argent en voyage, n’hésitez pas à les partager en commentaire pour aider les baroudeurs en quête de conseils !

2 Comments

  • liloou

    whoa merci pour toutes ces idées. Moi qui prévois un tour du monde et qui cherche à rester le plus longtps possible dans chaque pays, sa va me donner des idées pour gagner un peu d’argent. top !

    • Le Baroudeur

      Content que ces informations aient pu t’être utiles ! Bon courage pour la préparation de ton tour du monde et surtout bon voyage !

Laisser un commentaire

En découvrir plus

Voyager moins cher – L’hébergement

L’hébergement, l’une des trois composantes principales d’un budget voyage avec la nourriture et les transports. Je te partage différentes astuces pour pouvoir passer tes nuits à moindre coût, voir gratuitement.

Voyager avec des tatouage
Voyager avec des tatouages

Il y a beaucoup de pays dans lesquels avoir un tatouage est mal vu voir interdit ! Découvrez-en quelques un dans cet article dédié.

La peur de voyager

La procrastination du voyage ou plus simplement la peur de tout quitter pour un voyage à durée indéterminée.