Mine de cristaux géants

Le 4 décembre 1999 dans l’état de Chihuahua au Mexique, des scientifiques font une découverte unique au monde. 

Située au fin fond d’une mine d’argent et de plomb à près de 300 mètres de profondeur sous la terre, ils tombent sur une grotte de la taille d’un terrain de foot, remplie d’eau brûlante. Ils mettent en place un système de pompage afin d’en extraire les fluides et de pouvoir explorer cette cavité où potentiellement plus de minerais seraient cachés.

Tout du moins, c’est ce qu’ils pensaient avant de mettre en lumière les plus grands cristaux jamais découverts à ce jour dont le plus grand d’entre eux atteint la taille colossale de 11 mètres de long pour une masse de 55 tonnes.

La température qui règne dans cette grotte est de 45 degrés Celsius pour un taux d’humidité qui avoisine les 100%, ce qui inflige aux visiteurs un ressenti de 100 degrés.

Sans rentrer dans les détails, gardez simplement à l’esprit que le ressenti n’est pas une température à proprement parlé mais un indicateur d’inconfort du corps. Ce ressenti peut être différent selon les personnes, en revanche les effets seront les mêmes. Dans le cas de la grotte aux cristaux géants, ainsi nommée par les scientifiques, il est difficile pour quiconque d’y tenir plus de 10 minutes sans équipements adaptés.

Au bout de 5 minutes le rythme cardiaque s’accélère, la chaleur empêche le cœur de ralentir, les organes commencent à manquer d’oxygène, la sueur ne s’évapore plus à cause du fort taux d’humidité et donc la température corporelle n’est plus régulée.

C’est pour ces raisons qu’il faudra attendre 2008 pour que la première expédition voit le jour. Grâce à l’ingéniosité d’un certain Giovanni Badino, les scientifiques peuvent désormais s’équiper d’une combinaison particulière faite de tuyaux refroidissants qui leur permet de rester dans cet enfer thermique environ une heure.

Ils ont ainsi pu déterminer de quelle manière ces cristaux uniques au monde se sont formés.

Comment ces cristaux se sont-ils formés ?

Ils en ont déduit que cette mine de Naica est située sur une ancienne faille et que la chaleur intense qui y règne est due à la présence d’une chambre de magma à proximité.

D’après eux il existe un grand nombre de cavernes, dont certaines, possédant des cristaux nettement plus petits, avaient déjà été découvertes dans le passé, comme la grotte aux épées.

Ces différentes cavernes sont traversées par des eaux brûlantes et fortement minéralisées qui, lorsqu’elles atteignent des zones plus froides, déposent la majorité de leur teneur minérale tel que le plomb le zinc et l’argent.

Au fil du temps ces eaux se sont enrichies du souffre des gisements de métaux précédemment nommés et ont petit à petit dissout la pierre, libérant ainsi de grandes quantités de calcium. Ce calcium et le souffre ambiant se sont alors combinés pour former sur une période estimée de 500 000 ans, cette forêt de cristaux d’une échelle encore jamais observée auparavant.

Par ailleurs d’autres cristaux bien plus petits mais encore jamais découverts à ce jour ont également été observés ainsi que de nouveaux types de bactéries.

Bref vous l’aurez compris c’est un endroit inaccessible au public de part ces conditions difficiles de visite et c’est une bonne chose pour la pérennité de ce site unique. Pourtant il a déjà été question d’exploiter la beauté du lieu en installant des climatiseurs géants, en partant du principe que réduire la chaleur graduellement ne nuirait d’aucune façon aux cristaux.

Il s’avère pourtant qu’aujourd’hui le site est définitivement fermé et la grotte à nouveau remplie d’eau bouillante. J’avoue être dubitatif face à cette information que je ne peux malheureusement pas confirmer, malgré mon dernier voyage au Mexique durant lequel j’ai essayé par de nombreux moyens d’en apprendre davantage en vain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *