Thaïlande

  • Capitale : Bangkok
  • Langue officielle : Thaï
  • Langue touristique : Anglais
  • Décalage horaire : +5h en été / +6h en hiver
  • Temps de vol : Comptez 12h depuis Paris pour arriver à Bangkok
  • Monnaie : Baht (THB)
  • Salaire moyen : 370€
  • Drone : Autorisé (voir la liste)
  • Période idéale : Fin novembre à février

Budget, visa, vaccins, drone, coutumes, dangers…

Pour être sûr de ne rien rater

Quelques conseils, mon itinéraire, mon budget

Mon aventure en Thaïlande

Bangkok

Avec ses splendides cités royales, ses paysages à couper le souffle, sa cuisine raffinée et son peuple accueillant, un seul voyage dans cette destination mythique suffit pour tomber amoureux de la Thaïlande.

Bangkok, la capitale, où vibrionnent plus de 10 millions d’habitants, vous plongera dans un monde qui regorge de surprises et de choses à découvrir.

J’ai opté pour un début de séjour spirituel avec la visite du Wat Pho (Wat veut dire « temple »), le plus ancien temple de Bangkok et certainement l’un des plus beaux du pays. Ses dorures qui contrastent avec une architecture minutieuse et ce Bouddha de 45 mètres de long, ont sans conteste contribué à la notoriété de ce chef-d’œuvre.

Les Khlong

Les Khlong ? C’est le nom donné à ces canaux qui constituent un gigantesque réseau fluviale, bordé par un bon nombre d’habitations montées sur pilotis. Un très bon moyen d’apprécier la vie des locaux au bord de l’eau. Là où le tuk-tuk aurait mis plus d’une heure pour arriver à bon port à cause des nombreux embouteillages, le Khlong-boat lui a mis moins de 30 minutes pour arriver à China Town.

Chinatown

C’est l’un des plus grand quartier chinois de la planète.

L’objectif ici, c’est de se perdre dans ses rues animées, contenant d’innombrables étalages de produits divers et variés. Épices, bijoux, porcelaine, tissue, nourriture et j’en passe.

C’est un extraordinaire kaléidoscope de couleurs infinies et un melting-pot d’odeurs différentes à chaque coin de rue.

ChinaTown

Kanchanaburi

Cascade d'Erawan
Après avoir inhaler tous les effluves d’échappement de la ville, un petit tour à deux heures de route dans la province de Kanchanaburi fera le plus grand bien aux poumons.
 
Si on vient ici c’est généralement pour voir le pont de la rivière Kwaï et sa voie ferrée de 450km. Sa construction a été ordonnée par l’armée impériale japonaise durant la seconde guerre mondiale, exploitant plus de 100 000 personnes.
La plupart décéderont à cause des bombardements américains et du comportement tyrannique de l’armée, ce qui lui vaut le nom macabre de « voie ferrée de la mort »
 

Mais Kanchanaburi ce n’est pas que sa triste histoire. Il est possible d’emprunter le train pour découvrir cette province magnifique et se rendre dans le parc national d’Erawan, considéré comme l’un des plus beaux espaces naturels de Thaïlande.

Une petite randonnée où l’on alterne entre chutes d’eau argentées, rivières tumultueuses et forêt luxuriante, tout en appréciant la compagnie des singes curieux qui viennent régulièrement nous voir.

Ayutthaya

Pour ceux qui recherchent le côté histoire, il y a la ville d’Ayutthaya et son parc archéologique inscrit au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

L’idéal ici c’est de louer un vélo et de vadrouiller parmi les 400 temples croulants éparpillés sur le site.

Il ne faut pas être surpris de voir un bon nombre de statues de Bouddha décapitées. Leur têtes ont été coupées par les Birmans au 18eme siècle. D’ailleurs il en reste une coincée dans un figuier étrangleur et désormais vénérée par les moines.

Sukhothai

Pour plus de vestiges bouddhistes, au nord, il y a le fascinant site historique de Sukhothai qui recèle des merveilles encore plus saisissantes.

De la même manière, on peut louer un vélo et se balader entre les statues et les étangs remplis de poissons.

Vous l’aurez compris, si vous venez en Thaïlande il est quasiment impossible de passer à côté d’un temple tant ils sont nombreux dans le pays.

Chiang Mai

Encore plus au nord il y a la paisible ville de Chiang Mai et son centre-ville entouré d’anciens remparts.

Il fait bon vivre ici et l’extrême gentillesse des Thaïlandais y est pour quelque chose. Un petit moment détente, à flâner dans ses ruelles, profiter des marchés grouillants comme le Saturday Night Market, se laisser tenter par la cuisine locale, (visiter un temple ?) ou découvrir la nature environnante.

J’ai d’ailleurs entendu parler d’un road trip à se faire pas trop loin. Du coup j’ai loué un deux roues et je suis parti faire la boucle de Mae Hong Son.

Boucle de Mae Hong Son

Au départ de Chiang Mai c’est 800km de route à travers monts et merveilles. Ça m’a pris finalement plusieurs jours, mais ce fut l’un des plus beaux moments de cette aventure.

A zigzaguer entre les rizières, visiter d’immenses grottes, se baigner dans l’eau transparente des cascades du coin et arpenter le canyon pour y admirer le magnifique coucher de soleil. Aaah oui y’a pas à dire, ce fut un moment mémorable.

Le sud du pays et ses îles

N’empêche, je vous parle de temples, de randonnées, de villes, mais la Thaïlande c’est aussi l’océan avec une eau turquoise et des îles paradisiaques. Que ce soit pour faire la fête, pour se prélasser au soleil, pour faire de la plonger, ou en prendre pleins les yeux avec ces rocs gigantesques jaillis de la mer, il y en a pour tous les gouts. De Koh-lanta, à Phuket, de Patthaya à Krabi, les destinations en bord de mer ne manquent pas dans le pays.

Au final on peut dire que la Thaïlande a plusieurs facettes. Au nord on retrouve la Thaïlande originelle, avec ses temples, ses forêts, ses montagnes et son atmosphère détendue.

Au sud il y a le côté balnéaire avec ses îles, ses plages, et sa mentalité différente influencée par le tourisme.

Et enfin Bangkok, ce monstre urbain où l’on s’y perd avec plaisir au détour de ses rues animées.

Le grand attrait de la Thaïlande réside dans sa culture, la gentillesse de ses habitants et leur traditions d’hospitalité, la cuisine succulente et les paysages incroyables. Ce pays possède tous les ingrédients de qualité pour enchanter les voyageurs désireux de passer un séjour inoubliable.

Budget, visa, vaccins, drone, coutumes, dangers…

Pour être sûr de ne rien rater

Quelques conseils, mon itinéraire, mon budget