Thaïlande – Vaccins et traitements

Préparer un voyage en Thaïlande est excitant, mais il est essentiel de s’assurer d’être bien informé sur les précautions sanitaires nécessaires pour profiter pleinement de votre séjour.

Sur cette page, vous trouverez une liste complète des vaccins recommandés et obligatoires pour voyager en Thaïlande. L’objectif est de vous fournir des informations essentielles pour que vous puissiez planifier votre voyage en toute sécurité, éviter les risques sanitaires potentiels et vous concentrer sur l’exploration de ce magnifique pays d’Asie du Sud-Est.

Les vaccins

Avant de vous faire vacciner, consultez votre carnet de santé pour vérifier si vous avez déjà reçu des vaccins pour des voyages antérieurs. Assurez-vous également d’être à jour pour les vaccins classiques, tels que la Diphtérie, le Tétanos, la Poliomyélite, la Coqueluche, l’Hépatite B, la Méningite, la Rougeole, les Oreillons, la Rubéole

Vaccins obligatoires

Fièvre jaune : Infection virale transmise par les moustiques infectés.

→ La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire UNIQUEMENT si vous arrivez en provenance d’une zone où la maladie est endémique. Assurez-vous de disposer d’un certificat de vaccination international valide.

Vaccins recommandés

Hépatite A : Infection virale transmise par l’eau et les aliments contaminés.

→ La vaccination est recommandée pour tout voyage, quelles que soient les conditions du séjour. Une première injection doit être administrée 15 jours avant le départ. Un rappel est recommandé, et il peut être effectué de 1 à 3 ans plus tard (voire jusqu’à 5 ans).

Hépatite B : Infection virale transmise par voie sexuelle ou sanguine.

→ Pour les séjours longs ou répétés, la vaccination contre l’hépatite B comprend deux injections espacées d’un mois, suivies d’un rappel unique 6 mois plus tard.

Encéphalite japonaise : Infection virale transmise par les moustiques.

→ La vaccination contre l’encéphalite japonaise est recommandée dans les situations suivantes : 

– Pour les séjours impliquant une forte exposition en extérieur (qui connait son pic saisonnier de mai à octobre), comme le camping, surtout dans les zones rurales et les champs de riz.

– En cas d’expatriation.

– Pour toute autre situation considérée comme à risque par votre professionnel de santé.

Ce vaccin consiste en deux injections espacées de 7 jours (pour les adultes de 18 à 65 ans) à 28 jours, avec un rappel prévu 12 à 24 mois plus tard.

En savoir plus sur les recommandations pour la vaccination contre l’encéphalite japonaise en Asie.

Si vous n’êtes pas dans l’une de ces situations, une simple protection contre les moustiques sera suffisante.

Rage : Infection virale transmise par morsure et/ou par contact mineur passé inaperçu (léchage sur peau excoriée, griffure…) avec un animal infecté (chien, chauve-souris…). Une fois déclarée, la maladie est mortelle dans 100% des cas.

→ Recommandée en cas de séjour prolongé en situation d’isolement.

Typhoïde : Infection bactérienne transmise par l’eau et les aliments contaminés.

→  Pour les séjours prolongés ou dans des conditions d’hygiène précaires, la vaccination contre la typhoïde est conseillée.

Une injection doit être administrée 15 jours avant le départ.

Tuberculose : La tuberculose est une maladie infectieuse.

→  La Thaïlande est un pays à forte incidence de tuberculose. Il est conseillé de faire vacciner les enfants par le BCG (Bacille Calmette-Guérin) en cas de séjours fréquents ou prolongés, et cette vaccination peut être effectuée jusqu’à l’âge de 15 ans.

Il est important de noter qu'un certificat de vaccination antiamarile est exigé à l'entrée en Thaïlande pour les voyageurs âgés de 9 mois et plus, en provenance d'un pays à risque de transmission de la fièvre jaune, y compris les voyageurs ayant transité plus de 12 heures dans un aéroport de ce pays. La validité administrative de ce certificat est à vie.

Les traitements

Gardez à l’esprit que les exigences en matière de médicaments peuvent varier en fonction de votre état de santé actuel et de votre destination précise en Thaïlande. Consultez toujours un professionnel de la santé ou un médecin de voyage pour obtenir des conseils personnalisés avant de partir.

Traitements obligatoires

Aucun traitement n’est obligatoire pour entrer en Thaïlande.

Traitements recommandés

Antipaludiques : La prise de médicaments antipaludiques peut être recommandée selon la région de la Thaïlande que vous prévoyez de visiter. Consultez un médecin pour déterminer si cette mesure est nécessaire et quel médicament est le plus approprié.

Pour obtenir davantage d'informations sur les vaccins et les traitements recommandés avant votre voyage en Thaïlande, vous pouvez consulter le site web de l'Institut Pasteur : www.pasteur.fr.

Pense-bête

Médicaments contre la diarrhée : Il peut être judicieux d’emporter des médicaments contre la diarrhée pour faire face à la fameuse tourista, fréquente chez les voyageurs.

Traitement préventif contre le mal de mer : Si vous vous rendez dans le sud du pays, les îles paradisiaques sont nombreuses et le bateau est inévitable pour s’y rendre. Si vous êtes sensibles, pensez à un traitement contre le mal  de mer.

Médicaments personnels : Assurez-vous d’apporter tous les médicaments sur ordonnance dont vous pourriez avoir besoin pendant votre voyage, ainsi que des copies de vos ordonnances (au moins sur votre boite mail).

Protection solaire :  La chaleur peut être intense en Thaïlande. Utilisez une protection solaire, portez un chapeau et buvez beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.

Protection contre les piqûres de moustiques : Les moustiques en Thaïlande peuvent être porteurs de maladies telles que la dengue, le Zika et et le chikungunya, donc prendre des mesures pour éviter leur piqûres est particulièrement important.

Trousse de premiers soins : Il est conseillé d’emporter une trousse de premiers soins de base contenant des pansements, des antiseptiques, des analgésiques et d’autres articles essentiels.

Hygiène et conseils de base

En suivant ces conseils d’hygiène personnelle et alimentaire ci-dessous, vous pouvez réduire les risques de problèmes de santé pendant votre voyage en Thaïlande et profiter pleinement de votre expérience.

Eau potable :  Évitez de boire de l’eau du robinet. Préférez l’eau en bouteille, et assurez-vous qu’elle est bien scellée avant de l’ouvrir. Vous pouvez vous brosser les dents à l’eau du robinet.

Glaçons : Méfiez-vous également des glaçons dans les boissons, car ils peuvent être faits avec de l’eau non traitée.

Nourriture de rue : La cuisine de rue est délicieuse en Thaïlande, mais choisissez des stands qui semblent propres et fréquentés par les locaux. Assurez-vous que la nourriture est fraîchement préparée et cuite à la demande.

Fruits de mer : Évitez les fruits de mer crus ou insuffisamment cuits, sauf si vous êtes certain de leur fraîcheur et de la réputation du restaurant.

Hygiène des mains : Ça peut paraitre bête de le rappeler, mais lavez-vous fréquemment les mains à l’eau et au savon, ou avec un désinfectant, surtout avant les repas.

Fruits et légumes : Lavez les fruits et légumes à l’eau propre ou épluchez-les avant de les manger.

Vous avez des questions ou souhaitez rajouter quelque chose ? N’hésitez pas à laisser un commentaire au bas de la page !

Laisser un commentaire