Le contenu de mes sacs quand je voyage

Bien le bonjour mes chers baroudeurs. Comme vous l’avez vu dans le titre de la vidéo, aujourd’hui, je vais partager avec vous le contenu de mes sacs quand je voyage. Ça ira de la paire de chaussettes jusqu’au matériel vidéo. Et que ça soit dans un pays où il fait froid où chaud, peu importe, j’emporte à chaque fois la même chose.

Je vous partagerai par la même occasion des petites astuces qui pourraient également vous être utile pour vos propres aventures.

Et enfin, je vous ai mis des liens affiliés pour chaque objet, donc si parmi ce que je vous présente certaines choses vous tentent, n’hésitez pas à passer par ces liens ça me donnera un petit coup de pouce !

Il faut savoir que je voyage avec 2 sacs à dos.

Le premier sac contient toutes mes fringues, ma trousse de toilette et ma trousse de soin. En gros des objets sans valeur.

Le second, c’est celui que je porte sur le dos et qui contient tout mon matériel pour faire mes vidéos. Il a l’avantage de s’ouvrir uniquement dans mon dos, de cette manière, je n’ai pas besoin d’être aux aguets lorsque quelqu’un se trouve dans derrière moi.

Mes deux sacs à dos

Présentation de mon sac photo/vidéo

Sac photo/vidéo Gitzo

Le premier sac que je vais vous présentez c’est mon sac photo/vidéo de la marque Gitzo. Comme je vous le disais juste avant, il a l’avantage de s’ouvrir dans le dos donc pour la sécurité c’est top. Il a également une protection pour les endroits salissant ou lorsqu’il pleut sachant qu’il est déjà bien étanche de base.

Il a pas mal de poches également, une petite à l’avant, deux sur les côtés, une située sur la sangle et une grande de 20 L sur le dessus. Elle m’est bien pratique quand je pars sur de courte excursion pour y mettre des vêtement de change ou une paire de chaussures. 

À l‘intérieur on retrouve une poche pour mettre une tablette ou un ordinateur jusqu’à 15″ et une autre dans laquelle je range en général le double de mes papiers. 

Évidemment, on peut organiser l’intérieur comme on l’entend tout est modulable, et le dernier truc sympa, c’est qu’on peut retirer le caisson de protection afin de gagner en place si on souhaite utiliser le sac uniquement pour y ranger des vêtements.

Renfort étanche contre la pluie
Poche avant
Poche du dessus de 20L
Protection en cas de pluie intense
Poche intérieures pour tablette et ordinateur
Intérieur totalement modulable

Enfin voilà un sac que je recommande sans hésiter, très pratique tant pour ranger du matériel en toute sécurité que pour voyager.

Caméras

Niveau caméra, j’en utilise plusieurs en fonction de la situation. Il y a ma caméra principale, le Sony A6600 avec lequel je vais faire la plupart de mes plans

J’ai également un Sony A6300 que je vais utiliser en seconde caméra ou dans les endroits ou ça craint un peu, quand je dois faire des plans en plein centre ville de Mexico City par exemple.

Sony A6600
Sony A6300

Il va sans dire qu’un boitier sans objectifs ne sert pas à grand chose. Du coup comme optiques j’ai le 18-105 F4 qui m’offre une certaine polyvalence, le 10-18 F4 avec lequel je filme principalement les monuments et les paysages, et enfin le 35mm F1.8.

18-105 F4
10-18 F4
35 mm 1.8

Je possède également le Sony RX 100 Mark II. Ce boitier, je l’utilise uniquement pour me filmer moi-même façon j‘irai dormir chez vous.

J’ai mon action cam, en l’occurrence la Sony RX 0 pour filmer principalement sous l’eau.

Et enfin, pour les prises de vue aériennes, j‘ai mon drone, le Mavic Pro qui est actuellement en réparation après un crash dans le désert péruvien.

Sony RX100 Mark II
Sony RX 0
Mavic Pro

Micros

Pour les voix et les bruitages, une fois de plus, je vais utiliser différents micros, en fonction des situations.

Par exemple, quand je parle face cam dans mon studio pour les vidéos « Monde » j’utilise un micro cravate smart lav + de chez rode que je branche à mon téléphone. Peut encombrant, de qualité moyenne, mais surtout un prix très abordable.

Ensuite, j’utilise le ZoomH1N couplé avec mon casque pour mes bruitages et mes ambiances sonores que je rajouterai par la suite en post production.

Et enfin, mes voix off, je les enregistre avec le Rode NT-USB qui franchement me sort quelque chose d’ultra quali pour le prix.

Rode Smart Lav+
Zoom H1N
Mavic Pro

Le reste

Dans le reste de mes affaires que j’utilise pour mes vidéos, on retrouve mon stabilisateur, c’est le Ronin SC, peut encombrant et fiable. 

Néanmoins, si j’avais quelque chose à lui reprocher ça serait le clip pour la batterie qui a tendance à se déverrouiller facilement quand on baroude plusieurs heures stabilisateur à la main. 

Je peux également ajouter à la liste mon trépied Manfrotto, qui me sert énormément en photo ou quand j’ai besoin de me filmer seul à distance.

DJI Ronin SC
Trépied Manfrotto

Évidemment, vous rajoutez à tout ça tous les accessoires comme les filtre ND, le filtre polarisant, une chiffonnette pour nettoyer mes objectifs, les bagues d’adaptation, les câbles, les cartes mémoires et les batteries.

J’ai également une multiprise internationale pour recharger tout mon matériel peut importe le pays dans lequel je me trouve.


Et enfin, le plus important, je ne le quitte jamais des yeux quand je sors avec, mon ordinateur portable. A savoir que je ne prends pas de souris avec moi, j’utilise le pad pour le montage, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, mais ça me fait économiser un chouille de place.

Enfin bref voilà pour ce qui est de mon sac de matériel. Passons en revu maintenant ce que je transporte dans mon autre sac.

Présentation de mon second sac de voyage

Sac à dos Mil-Tec

Mon sac à dos Mil-Tec, c’est un sac militaire très costaud, avec de nombreuses poches afin que je puisse m’organiser comme je l’entends. Il a également une poche à l’intérieur dans le cas où je souhaite mettre quelque chose de valeur à l’intérieur et possède en plus des attaches extérieures sur lesquelles je peux rajouter des petites sacoches selon mes besoins.

Ça fait 4 ans maintenant que je voyage avec ce sac, j’ai fait la Thaïlandeles Philippinesle Sénégalle Pérou Bref, franchement, il ne m’a jamais fait défaut.

Vêtements

Concernant les vêtements que j’emporte avec moi, on retrouve : 

3 paires de chaussettes, 1 longues et 2 courtes

6 caleçons parce que oui, j’aime avoir le luxe de pouvoir le changer tous les jours même quand je baroude beaucoup,

3 shorts,

1 cape de pluie 

et mes fameux t-shirts bleu que vous me voyez porter dans chacune de mes aventures. J’en ai 6 au total.

Et vous devez certainement être en train de vous demander où sont mes habits chauds. Parce que ceux qui me suivent depuis un moment savent que ça ne me dérange pas de rester en t-shirt comme lors de mon aventure au sommet du piton des neiges par 0 degré.

Et bien sachez que je les porte tout simplement sur moi au moment du départ.

Du coup, lorsque je rentre dans l’avion, j’ai sur moi une casquette, un maillot technique à manche longue, un gilet ou une veste, un pantalon qui peut se transformer en short et la paire de chaussures que j’aurais avec moi durant tout mon séjour. En général, je prends une paire de basket dans laquelle je suis aussi à l’aise pour marcher en ville et pour faire de longues randonnées en montagne.

J’ai également autour du cou mon foulard qui me sert à énormément de choses et dont je ne me sépare jamais. Il me permet en l’occurrence de me protéger des rayons du soleil, du froid en le portant autour du cou, de la lumière quand je veux dormir et il peut servir de garrot en cas d’accident quand je suis dans la nature.

Il y a une bonne raison si je procède ainsi. Déjà, parce qu’ils abusent toujours de la climatisation dans les avions donc au moins j’ai quelque habits chaud avec moi, puis surtout ça me permet d’économiser de la place et du poids dans mon sac.

Pour finir, certains seront peut-être étonnés que je n’emporte pas de maillot de bain. C’est simplement que je me baigne avec l’un de mes shorts.

Trousse de soin

La trousse de secours, dans la théorie, c’est quelque chose qu’il ne faut pas négliger, pourtant, vous allez voir que la mienne ne contient pas grand chose.

J’utilise un sac de congélation ziploc isotherme pour ranger des pansements, des Dolipranes, des médocs pour le mal de ventre et un antimoustique.
J’y range également une couverture de survie qui peut me servir à énormément de choses en cas de pépin comme conserver ma chaleur corporelle, protéger des rayons du soleil, faire un abri en cas de pluie, réfléchir la lumière pour se faire voir si jamais j’suis perdu ou encore à récupérer de l’eau, enfin bref À beaucoup de choses quoi.

Trousse de toilette

Après la trousse de secours, je vais vous parler de ma trousse de toilette. Parce que bon même si j’aime faire l’aventurier j’apprécie quand même un minimum de toilette et de confort avec moi-même.

Il n’y a pas grand chose à dire ici, à l’instar de ma trousse de soin, j’utilise un sac de congélation ziploc isotherme dans lequel il n’y aura que le strict minimum à savoir :

un rasoir et de la mousse

une crème hydratante

un shampooing gèle douche

une brosse à dents

du dentifrice

du déodorant.

Rangement dans un sac Ziploc

À savoir que dès que possible je prends tout en format mini de moins de 100 mml afin de pouvoir prendre mon sac avec moi dans l’avion, et également afin de gagner en place et en poids pour le transport.

Papiers

Voilà à mes yeux ce qui est le plus important quand je voyage, les différents papiers que j’emporte, que ça soit ceux que je présente en cas de contrôle des autorités dans le pays dans lequel je me trouve ou ceux que je présente afin de tout simplement pouvoir prendre mon avion.

Ainsi, j’ai 2 objets de très grande valeur, mon porte-monnaie et une trousse dans laquelle je vais ranger des choses que j’emporte en double. Autant vous dire que je suis très précautionneux sur tous les papiers que je range, car en cas de pépin dans un pays à plusieurs milliers de kilomètres de chez soit, les choses peuvent rapidement prendre une tournure dramatique si on ne peut pas par exemple prouver son identité.

Je range dans mon porte-monnaie une carte d’identité et dans ma trousse mon passeport valide au moins encore 6 mois au moment du départ.

Je prends soin également de ranger une photocopie de mon passeport dans mon porte-monnaie et je m’envoie une copie sur ma boîte mail en cas de vol ou de perte.
De la même manière, je voyage avec 2 cartes bancaires, l’une que je range dans mon porte-monnaie et l’autre dans ma trousse.

J’emporte du liquide que je sépare une fois de plus en 2 ou 3 en fonction de la somme. Je mets une partie dans mon porte-monnaie et l’autre dans la trousse. En général, je retire entre 500 € et 1000 € que je change à mon arrivée dans le pays. De cette façon, j’économise également des frais de retrait.

Ensuite, en fonction du pays dans lequel je me rends, il peut arriver que l’on me demande de prouver que mes vaccins sont à jour avant de rentrer sur un territoire, comme la foret amazonienne quand on souhaite y rentrer depuis le Pérou. Ainsi, j’emporte avec moi mon certificat international de vaccination que je possède lui aussi en 2 exemplaires.

J’ai dans ma trousse, mon permis international dont j’ai pris soin de vérifier la date de validité avant de partir.

Il va sans dire qu’en plus de tout ça, j’ai mes billets d’avions avec une assurance voyage et mon visa en cas de nécessité. ET, j’ai bien évidemment le tout en double sur ma boite mail.

Certificat international de vaccination
Permis de conduire international

Et dans cette même trousse, j’ai quelque chose à quoi on ne pense pas toujours. Un petit carnet dans lequel j’ai inscrit différentes informations précieuses comme les numéros de téléphones de mes proches, un numéro de téléphone pour faire opposition à ma CB, le numéro de rapatriement de mon assurance voyage, mon groupe sanguin, et j’y glisse également une photo d’identité.

Généralement, j’y note aussi l’adresse de mon auberge de jeunesse que j’ai réservée pour mon arrivée dans le pays au cas où je n’ai plus de batteries sur mon téléphone.

Petit matériel

Alors par petit matériel j‘entends les derniers trucs que j’emporte, qui vont me rajouter du poids, mais que j’estime néanmoins nécessaire d’avoir avec moi.

On retrouve ainsi tout logiquement mon téléphone portable avec mes applications à jour, dont je vous parlerai dans une autre vidéo dédiée, mes écouteurs et mon chargeur.

Un peu de ficelle pour chose accroché mon linge par exemple quand je campe et un allume-feu.

J’emporte en plus de tout ça une paille filtrante afin de boire dans n’importe quelles eaux et qui m’a déjà été très utile a plusieurs reprise et une boussole pour m’aider pour savoir où se lève et où se couche le soleil pour mes prises de vue.

Je prends également des mousqueton que je vais placer sur chaque ouverture de mon sac, juste histoire d’être un peu plus serein même s’il n’y a rien de valeur, puis au delà de ça, ils m’ont déjà été utiles à diverses occasions. 

D’ailleurs, je prends également 2 petits cadenas. Un petit qui sera destiné à mon sac de matériel lorsque je dois le déposer dans un moyen de transport, et un cadenas à vélo que je ne sais pas où j’ai rangé, mais bref et qui me permet d’attacher mes 2 sacs entre eux à une barre dans un véhicule ou je ne peux pas les avoir à l’œil.

Bref, je rajoute un stylo, ma précieuse batterie externe qui m’a sauvé la vie plusieurs fois, une frontale et un couteau suisse qui me servira sois à me défendre sois à diverse chose quand je suis à l’aventure.

Voilà, toutes ces choses que je vous ai listées depuis le début rentrent dans ce sac Mil-Tec, bien organisé. En effet, je vais tout compartimenter dans des sacs-poubelles histoire que le tout soit étanche en cas de problème comme ça m’est déjà arrivé. Et les sacs-poubelles, je les réutiliserai durant mon séjour soit en randonnée pour mes déchets, soit au retour de mon voyage pour ranger à nouveau de la même manière.

Ainsi, j’ai un sac-poubelle avec mes vêtements, et un autre avec ma trousse de soin et ma trousse de toilette.

J’ai passé en revue le contenu de mes deux sacs, en soit ça fait pas mal de chose et j’ai fait pas mal de concession sur le confort pour gagner en place niveau matériel.

J’espère que tout cela vous aura inspiré pour vos futurs voyages et que les petites astuces que je vous ai partagées vous servirons.